Marketing 2.0 et feedbacks 2.0

Je crois que je deviens un blogueur influent (non, je rigole) : Cédric, qui bosse pour Feedback2.0 m’a demandé si je pouvais parler de la nouvelle plateforme de dialogue entre Cofidis et ses clients qu’ils ont mis en place.

Si je ne suis pas un client Cofidis et que la plateforme ne m’apporte rien personnellement, je vais vous expliquer pourquoi je trouve le service utile et bien fait.

Il faut tout d’abord savoir que j’ai beaucoup réfléchi avant de décider de me lancer dans une carrière dans le marketing interactif. J’étais un peu gêné par la vision qu’on peut avoir de la communication et du marketing qui consiste à tromper le client et à lui faire des promesses qu’on ne pourra pas tenir (de façon grossière ou plus fine). Et j’ai rencontré une prof américaine de marketing qui m’a dit que le marketing, c’était l’art de mieux connaitre le consommateur pour lui proposer un produit parfaitement adapté à son besoin. Voilà qui m’a rassuré et c’est comme ça que j’essaie de voir ma spécialité.

Et donc pour moi, le marketing 2.0, comme toutes les autres formes de marketing, se doit de respecter cet engagement : offrir au consommateur un produit totalement adapté à son besoin. Par définition, le marketing 2.0 devrait être un superbe outil pour les entreprises afin qu’elles respectent cet engagement.

Pourtant, je trouve qu’on en est très loin. En général, quand une entreprise utilise le UGC (User Generated Content), elle se sert du consommateur pour dépenser moins en design, en droits photos, en inspiration. En échange on lui offre des bénéfices qui n’ont rien à voir avec ce qu’il pourrait attendre. En général, le seul bénéfice qu’il peut en tirer, c’est sa petite minute de gloire.

C’est pour cette raison que je suis particulièrement attentif à ce que fait Feedback2.0. On a là une excellente formule de 2.0 qui permet aux entreprises d’offrir à leurs clients des produits qui correspondent à leurs besoins. Si cette volonté n’est pas nouvelle, la plateforme qu’ils ont développé (voici un exemple avec celle de Cofidis) permet à l’entreprise d’être beaucoup plus efficace dans le recueil des feedbacks utilisateurs (notamment grâce aux fonctions de tri qui permettent de faire ressortir les idées les plus appréciées par le plus grand nombre). En plus, le consommateur y trouve son compte puisque les recommandations les plus populaires sont adaptées par Cofidis et que l’utilisateur peut savoir en temps réel si sa proposition est retenue, si elle va l’être ou si Cofidis juge qu’elle n’est pas pertinente.

Startups : à l’attaque du marché des entreprises
Mettre en relation clients et vendeurs : Research online, buy offline